Entré en vigueur le 1er octobre, le décret tertiaire impose aux locataires et propriétaires de bâtiments tertiaires d’une surface de plus de 1 000 m2 une diminution de leurs consommations énergétiques de :

  • – 40% en 2030
  • – 50% en 2040
  • – 60% en 2050

Nous avons défini 6 étapes pour vous accompagner dans la mise en application du décret. La première était la mise en place d’une rencontre entre propriétaire et locataire pour définir le porteur de projet. La deuxième étape consiste à choisir et à mettre en place un système de suivi et de gestion des consommations énergétiques, imposé par la réglementation. C’est grâce à lui que vous allez pouvoir transmettre, chaque année, vos données énergétiques sur la plateforme Opérat, déployée par l’ADEME.

Dans les prochains articles sur le décret tertiaire, nous aborderons les sujets suivants :

M’abonner à la Newsletter Energie

Définition d’un Système de Management Énergétique (SME)

Le SME est un outil de suivi et d’optimisation des consommations énergétiques d’un parc immobilier. Il établit des objectifs, cibles et plans d’actions qui respectent les exigences liées au Décret Tertiaire. Il permet à un organisme de tenir ses engagements de politique énergétique, de prendre les mesures nécessaires pour améliorer sa performance énergétique et de démontrer la conformité du système par rapport aux exigences de la réglementation.

Véritable opportunité sur le long terme, le SME doit suivre les consommations énergétiques, détecter les potentiels d’économies, planifier et coordonner les actions de réduction des consommations. Différentes configurations de SME existent et proposent le suivi, soit :

  • En interne, à l’aide d’un tableur. La personne en charge va chercher les informations énergétiques sur les comptes client de ses fournisseurs et renseigne le tableur lui-même.
  • En externe, grâce à l’accompagnement d’un expert en efficacité énergétique. Il récupérera les informations énergétiques pour vous et vous fera des rapports grâce à des outils adaptés.
  • Digitalisé, via une plateforme web de suivi des consommations énergétiques. Cette méthode vous permet d’automatiser les taches les plus chronophages comme la saisie des données.


Choix du SME

En fonction de ses besoins

Pour transformer la contrainte réglementaire du décret tertiaire, il est important de bien choisir un SMÉ adapté à ses enjeux. Pour cela, il est important dans un premier temps de fair un état des lieux de ses besoins :

  1. Quel est le temps disponible en interne pour prendre en charge ce sujet ? Avez-vous un collaborateur qui s’occupe à temps partiel ou à temps plein de la problématique énergétique ? A-t-il suffisamment de temps à accorder au suivi et à l’analyse des consommations énergétiques ?
  2. Quelle est la taille de votre parc immobilier ? Intègre-t-il un grand nombre de sites d’une surface supérieure à 1 000 m2 ?
  3. Quels outils possédez-vous ? Faites-vous votre suivi énergétique à l’aide d’un tableur, des interfaces client en ligne proposés vos fournisseurs d’énergies ou avez-vous déjà souscrit à une plateforme digitalisée ?

Après avoir répondu à ces questions, nous vous guidons dans votre choix de SME, adapté à vos besoins :

  • Si vous avez un petit patrimoine immobilier (jusqu’à 5 sites), un collaborateur ayant le temps et les connaissances pour traiter la partie énergétique : optez pour un SME sous forme de tableur.
  • Si vous avez un patrimoine immobilier moyen (entre 5 et 15 sites), un collaborateur ayant le temps et les connaissances pour traiter la partie énergétique : optez pour l’accompagnement ponctuel d’un expert en efficacité énergétique
  • Si vous avez un patrimoine immobilier moyen (entre 5 et 15 sites), mais un collaborateur n’ayant pas le temps ou les connaissances pour traiter la partie énergétique : optez pour un accompagnement dans la durée, avec un expert en efficacité énergétique.
  • Si vous avez un important patrimoine immobilier (plus de 15 sites) et un collaborateur n’ayant pas le temps pour traiter la partie énergétique : souscrivez à une plateforme digitale.

Le fonctionnement du SME idéal

Le SME digital vous permet un gain de temps dans la saisie et l’analyse de vos données énergétiques mais également dans la compréhension des informations remontées. Pour cela, le SME digital :

  1. Automatise la collecte de vos données et centralise toutes vos informations énergétiques, quelque soit leur origine (données de facturation via les fournisseurs d’énergie, de consommation via les distributeurs ou des sous-compteurs, données météorologiques via Météo France et/ou des sondes de température, données patrimoniales, etc.).
  2. Suit et analyse vos consommations énergétiques à travers des tableaux de bord puissants et des outils d’analyse, conçus et utilisés par des ingénieurs en efficacité énergétique. Ces outils vous permettront notamment d’identifier au sein de votre parc immobilier les sites énergivores ou encore de vérifier et valider les montants facturés par vos fournisseurs.
  3. Propose des actions de performance concrètes, aux temps de retours sur investissements rapides et compétitifs grâce à des technologies d’intelligence artificielle.

Vous avez maintenant toutes les clés pour choisir et mettre en place votre SME. Il ne faut pas oublier que le SME doit vous permettre des économies d’énergie grâce un retour sur investissement rapide. C’est avant tout un outil d’accompagnement qui ne doit pas alourdir votre facture mais vous offrir des opportunités économiques.

Pour aller plus loin, vous pouvez également coupler votre SME à un Energy Manager, expert en efficacité énergétique, qui saura vous conseiller sur les démarches liées au décret et vous guider vers une réduction considérable de vos coûts et consommations énergétiques.

Se faire accompagner par un expert
Irène Leménager

Publié le 10 décembre 2019

par Irène Leménager

Responsable Communication & Marketing